Adolescents et jeunes adultes

En 1991, dans l’American Journal of Psychiatry, la psychiatre Lenore Terr distingue deux types de traumas. Le type 1 fait référence aux épisodes uniques et imprévisibles tels qu’un accident de la route ou un cambriolage. Tandis que le type 2 se rapporte à des expériences persistantes et anticipées comme des situations de harcèlement scolaire ou autre, abus sexuel, accidents, décès, séparation, carence affective, conflit de loyauté (ce trauma risque tout particulièrement d’induire un ESPT, compte tenu de son caractère répété et prolongé). Les symptômes sont variables d’un individu à l’autre : baisse d’appétit, pleurs répétés, cauchemars, difficultés d’apprentissage, échec scolaire, accès de colère, refus d’aller se coucher, etc. Que l’évènement vécu par l’enfant paraisse important ou non aux yeux de l’adulte, l’émergence de telles réactions nécessite une consultation chez un spécialiste. Dans le cas du traitement des souvenirs traumatiques, une psychothérapie a largement fait ses preuves : l’EMDR et les MATH permettent de non seulement traiter et neutraliser le passé négatif mais au-delà de reconstruire la confiance en soi et de repasser à l’action et de se projeter dans l’avenir. maternelle.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Francoise Pistol